Tel: 613-733-8522
 

Stefany Dupont : Carnet de route au Costa Rica

En mission au Costa Rica avec le groupe Quebec sans frontières Mer et Monde, notre ancienne élève nous donne de ses nouvelles.

“Bonjour à tous,

Ceci est la première édition de notre newsletter ! Sans plus tarder, voici quelques nouvelles de notre groupe, qui est arrivé au Costa Rica le 29 mai. Nous avons passé nos premières journées à la Finca Utopía, où notre hôte, Juan-Felix, nous a initié à son style de vie en communion avec la nature. Nous avons mangé les oeufs pondus par ses poules,  dégusté les haricots de son jardin et bu du thé “fait maison” avec les herbes grandissant autour de sa ferme. Nous avons même bu du jus de canne à sucre ! Sa finca,  ouverte au public, a la mission d’initier les visiteurs à plusieurs méthodes agricoles écologiques et en respect de l’environnement. 

Le dimanche 2 juin, nous sommes finalement arrivés à Huacas, notre communauté d’accueil, et avons rencontré nos familles d’accueil. Pour ma part, j’habite avec Yariela et Mauricio, qui ont une fille de presque 3 ans, et qui vivent également avec les parents de Mauricio, Olga et Eladio. Alors qu’Olga et Yariela prennent soin de la maison et de la petite, Mauricio est policier et Eladio travaille sur la ferme familiale, où il traie régulièrement ses vaches pour produire du fromage ou de la crème. Les familles des autres membres du groupe sont similaires – plusieurs ont des poules, voire des cochons ou des chevaux ! Huacas est un village pittoresque, avec une Église colorée, des vallons impressionnants et une verdure inégalée. On peut y entendre les coqs chanter et les singes hurleurs hurler! 

Quant au projet auquel nous allons participer, il s’est concrétisé lors de la dernière semaine. Nous avons rencontré les responsables de cette initiative, menée par une coalition d’organismes environnementaux en partenariat avec la municipalité de Hojancha, ville principale du canton où se situe Huacas. Ils nous ont expliqué que bien que le Costa Rica soit reconnu à l’échelle internationale pour ses politiques écologiques, beaucoup de travail reste à accomplir dans des domaines tels que la gestion des déchets. Par exemple, à Huacas, cela fait seulement un an qu’un camion vient récupérer les déchets (non triés) de manière hebdomadaire. Avant cela, les habitants les brûlaient ou les enfouissaient eux mêmes. Ainsi, le projet que nous allons appuyer consiste à installer un point de dépôt des déchets recyclables à Huacas, afin que ce type de déchet soit trié et ne se retrouve pas inutilement dans les dépotoirs. Cela s’accompagnera d’activités d’information et de sensibilisation auprès de la population, afin de les encourager à utiliser cette nouvelle installation. De plus, des activités de sensibilisation et d’information seront également organisées quant à l’utilité du compost, afin que les familles de la région compostent un maximum de déchets organiques – car pour le moment, la majorité se retrouvent également dans les dépotoirs. 

Nous avons déjà commencé ce travail de sensibilisation. Samedi dernier, nous avons visité la réserve biologique de Monte Alto, non loin de Huacas, en compagnie de scouts costaricains. En milieu de journée, nous avons chanté pour eux une chanson que nous avons composée (sur un air de Plastic Bertrand !)   sur les moyens simples de penser à l’environnement au quotidien (éteindre les lumières, réutiliser ses jouets, faire de la bicyclette, etc). J’ose dire que ce fut un succès !

Sur ce, ¡hasta luego!

Stefany “

Juan-Felix nous montrant comment extraire le jus de la canne à sucre.
Performance de danse traditionnelle réalisée par les enfants du village de Huacas, lors de la fête annuelle du village (coïncidant avec la journée de notre arrivée !)
Visite du centre de tri de Hojancha
Avant la grande performance de notre chanson, devant notre public attentif ! 
Proche du belvédère de Monte Romo, non loin de Huacas