Tel: 613-733-8522
 

Rencontre avec Nicolas Boivin

Rencontre avec Nicolas Boivin,  ancien élève du lycée Claudel, et membre du groupe “Double magnum” que nous avons eu la chance d’accueillir lors du tournage de leur dernier vidéo clip.


Nicolas revient avec nous sur ses années Claudel : 


” Je suis l’aîné d’une fratrie de 3 enfants. Avec mes frères, Maxime et Alexis, avons fréquenté l’établissement pendant toute notre école primaire. Je suis quant à moi resté scolarisé au lycée  jusqu’en 3ème, après le brevet. Nous nous souviendrons du Lycée toute notre vie. C’est difficile d’oublier son école primaire. Les amitiés qui sont créées ici nous suivront toute notre vie. Je me rappelle bien pendant ma 6e année, mes amis et moi lors de nos périodes d’étude, on demandait tout le temps à notre surveillant si on pouvait aller jouer dans le gymnase entre nous. Quand nous sommes parties du Lycée, ma famille et moi, en 2009, l’école était en pleine rénovation. Quand nous sommes revenus cette année pour le tournage de la vidéo, l’école était toute nouvelle et nous a beaucoup impressionnés. À présent, nous sommes tous à l’université. Je suis à Ottawa en droit, et mes frères sont tous les deux à Montréal en musique et en design. Notre groupe, Double Magnum est donc un groupe de 3 frères, tous anciens élèves du Lycée. Nous avons commencé à jouer de la musique petit à petit à la maison. Il y a environ 8 ans, nous avons décidé de chacun nous choisir un instrument pour pouvoir former un groupe. Nous jouons ensemble depuis. Il y a environ 2, nous avons décidé de prendre le groupe au sérieux et d’enregistrer un premier album. Nous avons maintenant 2 albums à notre actif, un en anglais et le plus récent en français. Nous sommes tous les trois auteurs, compositeurs et interprètes de ces albums. Actuellement, nous finissons tous notre parcours universitaire, mais l’année prochaine, nous nous consacrerons entièrement à notre musique. Nous avons d’importants projets et le vidéoclip tourné au Lycée n’est qu’un avant-goût de ce à quoi vous pouvez vous attendre. “