Tel: 613-733-8522
 

Notre histoire

L’éducation en langue française a été un important cheval de bataille en Ontario tout au long du XXe siècle. À la fin des années 1950, les Franco-Ontariens se relèvent à peine d’une lutte épique contre l’infâme Règlement XVII par lequel, en 1912, le gouvernement avait interdit l’utilisation du français dans les écoles au-delà de la première année du primaire.

C’est dans ce contexte qu’est créé le Cours Claudel, au début des années 1960. À cette époque, les écoles francophones d’Ottawa sont en fait bilingues. La situation est telle que l’élite franco-ontarienne et les diplomates en poste dans la capitale préfèrent envoyer leurs enfants à Montréal.

En 1962, avec l’aide de l’ambassade de France et d’un groupe de collaborateurs engagés, le Dr Gaston Sauvé jette les bases d’une école suivant le curriculum de l’école publique française. L’établissement n’est pas un lycée français, mais une société de droit canadien immatriculée en Ontario, qui offre le programme du ministère français de l’Éducation nationale, avec certains ajustements.

Le Cours Claudel ouvre ses portes dans une école du centre-ville en septembre 1962. Pendant les onze années suivantes, on ajoute des classes au fur et à mesure que les élèves vieillissent. En 1974, les premiers diplômés quittent l’école, désormais connue sous le nom de « Lycée Claudel ».

Après avoir logé à diverses adresses, l’école emménage définitivement, en 1972, au 1635 de la promenade Riverside, dans l’ancienne école secondaire de l’Université d’Ottawa, dont elle prend possession en 1988.

Aujourd’hui, les élèves évoluent dans un environnement des plus modernes, au sein d’un lycée qui offre un apprentissage de la plus haute qualité.